ACK_2/ACK27
Louise-Victorine Ackermann
POÉSIES PHILOSOPHIQUES
1871
V
Le Positivisme
         Il s’ouvre par delà toute science humaine 6+6 a
         Un vide dont la Foi fut prompte à s’emparer. 6+6 b
         De cet abîme obscur elle a fait son domaine ; 6+6 a
         En s’y précipitant elle a cru l’éclairer. 6+6 b
5 Eh bien ! nous t’expulsons de tes divins royaumes, 6+6 c
         Dominatrice ardente, et l’instant est venu : 6+6 d
         Tu ne vas plus savoir où loger tes fantômes ; 6+6 c
         Nous fermons l’Inconnu. 6 d
         Mais ton triomphateur expiera ta défaite. 6+6 a
10 L’homme déjà se trouble, et, vainqueur éperdu, 6+6 b
         Il se sent ruiné par sa propre conquête : 6+6 a
         En te dépossédant nous avons tout perdu. 6+6 b
         Nous restons sans espoir, sans recours, sans asile, 6+6 c
         Tandis qu’obstinément le Désir qu’on exile 6+6 c
15 Revient errer autour du gouffre défendu. 6+6 b
mètre profil métrique : 6+6
forme globale type : suite périodique
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie