ARV_1/ARV32
Félix Arvers
POÉSIES
1833
PIÈCES INÉDITES
Sonnet
         A quoi bon te cacher l'amour involontaire 6+6 a
         Qui sur mon front rêveur a creusé chaque pli. 6+6 b
         Pourquoi ne pas te dire à la fin ce mystère 6+6 a
         Que mon cœur dérobait dans son dernier repli ? 6+6 b
5 Ainsi qu'un vase d'or de diamans rempli, 6+6 b
         Dieu voulut te marquer d'un double caractère, 6+6 a
         Et réunir en toi ce qui plaît sur la terre, 6+6 a
         La splendeur du talent dans un corps accompli. 6+6 b
         Eh ! qui peut empêcher qu'égarée et surprise 6+6 c
10 Entre ces deux écueils ma raison ne se brise ! 6+6 c
         Attaqué sans merci par un double côté, 6+6 d
         Il faut que malgré moi mon repos y périsse. 6+6 e
         Tu serais sans beauté, que j'aimerais l'actrice ; 6+6 e
         Tu serais sans talent, j'aimerais ta beauté. 6+6 d
mètre profil métrique : 6+6
forme globale type : sonnet
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie