BAN_2/BAN96
Théodore de Banville
Odes funambulesques
1857
OCCIDENTALES
OCCIDENTALE DOUZIÈME
LE CRITIQUE EN MAL D'ENFANT
         Ce critique célèbre est mort en mal d'enfant. 6+6 a
         Quel critique ! Il était fort comme un éléphant, 6+6 a
         Vif et souple comme une anguille. 8 b
         S'il étirait un peu ses membres avec soin 6+6 c
5 Il enjambait la mer, et savait au besoin 6+6 c
         Passer par le trou d'une aiguille. 8 b
         Au spectacle c'était charmant. Comme il jasait ! 6+6 a
         l'article Fréderick, l'article Déjazet 6+6 a
         Pour lui ne gardaient pas d'arcanes. 8 b
10 Quant à ce qu'on appelle en ce temps-ci : " des mots ", 6+6 c
         Il en laissait toujours au milieu des marmots 6+6 c
         Sept ou huit au bureau des cannes. 8 b
         Il avait de l'esprit comme Jules Janin 6+6 a
         Et comme Beaumarchais ; le sourcil léonin 6+6 a
15 De ce Jupiter de la rampe 8 b
         Faisait tout tressaillir, Achilles, arlequins 6+6 c
         Et gilles ; devant lui ces porte-brodequins 6+6 c
         Étaient comme le ver qui rampe. 8 b
         Ce n'était qu'or et pourpre à tous ses dévidoirs. 6+6 a
20 Des myrtes qu'il avait cueillis dans les boudoirs 6+6 a
         On eût chargé vingt dromadaires, 8 b
         Et certe, il s'en fallait peu qu'il ne mît à bas 6+6 c
         la presse, la patrie et même les débats 6+6 c
         Par ses succès hebdomadaires. 8 b
25 On disait : " Prémaray, ce divin bijoutier, 6+6 a
         A pourtant le ciseau moins agile, et Gautier 6+6 a
         La touche moins fine et moins grasse ; 8 b
         Saint-Victor et Méry, coloristes vermeils, 6+6 c
         Ne peignent pas si bien les cheveux des soleils : 6+6 c
30 Janin lui-même a moins de grâce. " 8 b
         Il n'était pas heureux pourtant. Devant son feu 6+6 a
         Où parfois en silence il voyait d'un œil bleu 6+6 a
         Mourir en cendre un demi-stère, 8 b
         Des spectres noirs, sortis du fond de l'encrier, 6+6 c
35 Le talonnaient. C'est bien le cas de s'écrier 6+6 c
         Ici : " quel est donc ce mystère ? " 8 b
         Ou bien il était triste en même temps que gai, 6+6 a
         Mêlant de profundis avec ma mie, ô gué ! 6+6 a
         Telle en ces paysages qu'orne 8 b
40 Une blanche fontaine aux paillettes d'argent, 6+6 c
         La lune astre des nuits, folâtre mais changeant, 6+6 c
         Montre ensemble et cache une corne. 8 b
         Tel vous pouvez le voir gravé par Henriquel ; 6+6 a
         Et voici le fin mot : le malheur pour lequel, 6+6 a
45 Poussant des plaintes étouffées, 8 b
         Il laissait tant languir son âme en désarroi, 6+6 c
         C'était de n'avoir pas d'enfants, comme ce roi 6+6 c
         Qu'on voit dans les contes de fées. 8 b
         Parfois contemplant seul, le front chargé d'ennuis, 6+6 a
50 Les clous de diamants sur le plafond des nuits, 6+6 a
         Il invoquait les muses, l'une 8 b
         Ou l'autre, et leur disait : " Érato, mon trésor ! 6+6 c
         Thalie ! ô Melpomène à la chaussure d'or ! " 6+6 c
         Il disait à la lune : " Ô lune ! " 8 b
55 " ne m'inspirerez-vous aucun ouvrage ? Rien ? 6+6 a
         Quoi ! Pas même un nouveau système aérien ? 6+6 a
         Un livre sur l'architecture ? 8 b
         Un vaudeville, grand de toute ma hauteur ? 6+6 c
         Ne deviendrai-je point ce qu'on nomme un auteur 6+6 c
60 Dans les cabinets de lecture ? 8 b
         " oui, la gloire est à moi, j'ai su m'en emparer, 6+6 a
         Et, ne produisant rien, je puis me comparer 6+6 a
         Aux filles qu'on marie honnêtes ; 8 b
         Je reste magnifique autant que paresseux, 6+6 c
65 Oui, mais ne pouvoir être à mon tour un de ceux 6+6 c
         Qui montrent les marionnettes ! 8 b
         " ni ce Lesage, hélas ! Ni cet abbé Prévost ! 6+6 a
         Ni ce vieux Poquelin sur qui rien ne prévaut ! 6+6 a
         Ni ce Ronsard, ni ce Malherbe ! 8 b
70 Danser toujours, pareil à Madame Saqui ! 6+6 c
         Sachez-le donc, ô lune, ô muses, c'est ça qui 6+6 c
         Me fait verdir comme de l'herbe ! 8 b
         " oh ! Que ne puis-je, enflant cette bouche, hardi, 6+6 a
         Hurler ces drames noirs que signe Bouchardy, 6+6 a
75 Ou bien par un grand élan d'aile, 8 b
         Faire enfin, n'étant plus un eunuque au sérail, 6+6 c
         Des romans comme ceux de Ponson Du Terrail 6+6 c
         Ou du ténébreux La Landelle ! " 8 b
         Il le faut, tôt ou tard un dénoûment a lieu. 6+6 a
80 Or, la nymphe d'une eau thermale, ou quelque dieu 6+6 a
         Mettant le nez à la fenêtre, 8 b
         Voulut prendre en pitié l'illustre paria. 6+6 c
         Notre homme devint gros, et chacun s'écria : 6+6 c
         " quelque chose de fort va naître. " 8 b
85 Lui se tordait avec mille contorsions 6+6 a
         De gésine. Ébloui par les proportions 6+6 a
         Énormes de sa masse abrupte, 8 b
         Le prenant pour un mont, Préault disait : " oh ! ça 6+6 c
         C'est Pélion, ou bien son camarade Ossa : 6+6 c
90 Allez-vous-en, que je le sculpte ! " 8 b
         Et l'attente dura dix ans. Les médisants, 6+6 a
         Comme un chœur de vieillards, répétèrent dix ans 6+6 a
         À la foule, en s'approchant d'elle : 8 b
         " tu prépares ton clair lorgnon, mais vainement. 6+6 c
95 Va plutôt voir guignol que cet événement : 6+6 c
         Le jeu n'en vaut pas la chandelle ! " 8 b
         Enfin, pour accoucher le moderne Pança, 6+6 a
         On prit tout bonnement une épingle : on pensa 6+6 a
         Le vider comme un œuf d'autruche. 8 b
100 Il ne sortit pas même, ô rage ! Une souris 6+6 c
         De ce ventre dont l'orbe excita nos souris : 6+6 c
         Le critique était en baudruche ! 8 b
mètre profils métriques : 8, 6+6
forme globale type : suite périodique
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie