BAU_1/BAU133
Charles Baudelaire
LES FLEURS DU MAL
1857-1861
LA MORT
CXXIX
La Mort des artistes
         Combien faut-il de fois secouer mes grelots 6+6 a
         Et baiser ton front bas, morne Caricature ? 6+6 b
         Pour piquer dans le but, de mystique nature, 6+6 b
         Combien, ô mon carquois, perdre de javelots ? 6+6 a
5 Nous userons notre âme en de subtils complots, 6+6 a
         Et nous démolirons mainte lourde armature, 6+6 b
         Avant de contempler la grande Créature 6+6 b
         Dont l’infernal désir nous remplit de sanglots ! 6+6 a
         Il en est qui jamais n’ont connu leur Idole, 6+6 c
10 Et ces sculpteurs damnés et marqués d’un affront, 6+6 d
         Qui vont te martelant la poitrine et le front, 6+6 d
         N’ont qu’un espoir, étrange et sombre Capitole ! 6+6 c
         C’est que la Mort, planant comme un soleil nouveau, 6+6 e
         Fera s’épanouir les fleurs de leur cerveau ! 6+6 e
mètre profil métrique : 6+6
forme globale type : sonnet
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie