BAU_1/BAU35
Charles Baudelaire
LES FLEURS DU MAL
1857-1861
SPLEEN ET IDÉAL
XXXIV
         Une nuit que j’étais près d’une affreuse Juive, 6+6 a
         Comme au long d’un cadavre un cadavre étendu, 6+6 b
         Je me pris à songer près de ce corps vendu 6+6 b
         À la triste beauté dont mon désir se prive. 6+6 a
5 Je me représentai sa majesté native, 6+6 c
         Son regard de vigueur et de grâces armé, 6+6 d
         Ses cheveux qui lui font un casque parfumé, 6+6 d
         Et dont le souvenir pour l’amour me ravive. 6+6 c
         Car j’eusse avec ferveur baisé ton noble corps, 6+6 e
10 Et depuis tes pieds frais jusqu’à tes noires tresses 6+6 f
         Déroulé le trésor des profondes caresses, 6+6 f
         Si, quelque soir, d’un pleur obtenu sans effort 6+6 e
         Tu pouvais seulement, ô reine des cruelles ! 6+6 g
         Obscurcir la splendeur de tes froides prunelles. 6+6 g
mètre profil métrique : 6+6
forme globale type : sonnet
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie