BAU_1/BAU5
Charles Baudelaire
LES FLEURS DU MAL
1857-1861
SPLEEN ET IDÉAL
IV
Correspondances
         La Nature est un temple où de vivants piliers 6+6 a
         Laissent parfois sortir de confuses paroles ; 6+6 b
         L’homme y passe à travers des forêts de symboles 6+6 b
         Qui l’observent avec des regards familiers. 6+6 a
5 Comme de longs échos qui de loin se confondent 6+6 c
         Dans une ténébreuse et profonde unité, 6+6 d
         Vaste comme la nuit et comme la clarté, 6+6 d
         Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. 6+6 c
         Il est des parfums frais comme des chairs d’enfants, 6+6 e
10 Doux comme les hautbois, verts comme les prairies, 6+6 f
         — Et d’autres, corrompus, riches et triomphants, 6+6 e
         Ayant l’expansion des choses infinies, 6+6 f
         Comme l’ambre, le musc, le benjoin et l’encens, 6+6 g
         Qui chantent les transports de l’esprit et des sens. 6+6 g
mètre profil métrique : 6+6
forme globale type : sonnet
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie