BAU_1/BAU81
Charles Baudelaire
LES FLEURS DU MAL
1857-1861
SPLEEN ET IDÉAL
LXXVII
La Cloche fêlée
         Il est amer et doux, pendant les nuits d’hiver, 6+6 a
         D’écouter, près du feu qui palpite et qui fume, 6+6 b
         Les souvenirs lointains lentement s’élever 6+6 a
         Au bruit des carillons qui chantent dans la brume. 6+6 b
5 Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux 6+6 c
         Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante, 6+6 d
         Jette fidèlement son cri religieux, 6+6 c
         Ainsi qu’un vieux soldat qui veille sous la tente ! 6+6 d
         Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu’en ses ennuis 6+6 e
10 Elle veut de ses chants peupler l’air froid des nuits, 6+6 e
         Il arrive souvent que sa voix affaiblie 6+6 f
         Semble le râle épais d’un blessé qu’on oublie 6+6 f
         Au bord d’un lac de sang, sous un grand tas de morts, 6+6 g
         Et qui meurt, sans bouger, dans d’immenses efforts ! 6+6 g
mètre profil métrique : 6+6
forme globale type : sonnet
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie