COR_1/COR78
Pierre Corneille
Imitation De Jésus-Christ
1656
LIVRE TROISIÈME
CHAPITRE IX
Qu'il faut rapporter tout à Dieu comme à notre
dernière fin.
         Si tu veux du bonheur t'aplanir la carrière, 6+6 a
         Choisis-moi pour ta fin souveraine et dernière, 6+6 a
         Épure tes desirs par cette intention : 6+6 b
         Tes flammes deviendront comme eux droites et pures, 6+6 c
5 Tes flammes, que souvent ta folle passion 6+6 b
         Recourbe vers toi-même ou vers les créatures, 6+6 c
         Et qui n'ont que foiblesse, aridité, langueur, 6+6 d
         Sitôt qu'à te chercher tu ravales ton cœur. 6+6 d
         C'est à moi, c'est à moi qu'il faut que tu rapportes 6+6 a
10 Les biens les plus exquis, les grâces les plus fortes, 6+6 a
         À moi qui donne tout et tiens tout en ma main : 6+6 b
         Pour bien user de tout, regarde chaque chose 6+6 c
         Comme un écoulement de ce bien souverain, 6+6 b
         Que de moi seul je forme, et dont seul je dispose ; 6+6 c
15 Et prends ce que sur toi j'en verse de ruisseaux 6+6 d
         Pour guides vers la source à qui tu dois leurs eaux. 6+6 d
         Qui monte jusque-là ne m'en trouve point chiche : 6+6 a
         Le petit et le grand, le pauvre avec le riche, 6+6 a
         Y peuvent sans relâche également puiser. 6+6 b
20 Mon amour libéral l'ouvre à tous sans réserve : 6+6 c
         J'aime à donner mes biens, j'aime à favoriser ; 6+6 b
         Mais je veux à mon tour qu'on m'aime et qu'on me serve ; 6+6 c
         Je hais le cœur ingrat, le froid, l'indifférent, 6+6 d
         Et ma grâce est le prix des grâces qu'on me rend. 6+6 d
25 Quiconque s'ose enfler de propre suffisance, 6+6 a
         Jusqu'à prendre en soi-même ou gloire, ou complaisance, 6+6 a
         Ou chercher hors de moi de quoi se réjouir, 6+6 b
         Sa joie est inquiète, et si mal établie, 6+6 c
         Que son cœur pleinement ne peut s'épanouir : 6+6 b
30 D'angoisse sur angoisse il la sent affoiblie, 6+6 c
         Il voit trouble sur trouble, et naître à tout moment 6+6 d
         Mille vrais déplaisirs d'un faux contentement. 6+6 d
         Ne t'impute donc rien de bon, de salutaire, 6+6 a
         Et quoi qu'un autre même à tes yeux puisse faire, 6+6 a
35 À sa propre vertu n'attribue aucun bien ; 6+6 b
         Dans celui que tu fais ne perds point la mémoire 6+6 c
         Qu'il en faut bénir Dieu, sans qui l'homme n'a rien : 6+6 b
         Comme tout vient de moi, j'en veux toute la gloire : 6+6 c
         Je veux un plein hommage, un cœur passionné, 6+6 d
40 Et qu'on me rende ainsi tout ce que j'ai donné. 6+6 d
         C'est par ces vérités qu'est soudain mise en fuite 6+6 a
         La vanité mondaine avec toute sa suite, 6+6 a
         Et fait place à la vraie et vive charité ; 6+6 b
         C'est ainsi que ma grâce occupe toute une âme, 6+6 c
45 Et lors plus d'amour-propre et plus d'anxiété, 6+6 b
         Plus d'importune envie et plus d'impure flamme : 6+6 c
         De tous ses ennemis cette âme vient à bout 6+6 d
         Par cette charité qui triomphe de tout. 6+6 d
         Par cette charité ses forces dilatées 6+6 a
50 Ne sont plus en état de se voir surmontées ; 6+6 a
         Mais je te le redis, saches-en bien user ; 6+6 b
         Ne prends point hors de moi de joie ou d'espérance : 6+6 c
         Je suis cette bonté qu'on ne peut épuiser, 6+6 b
         Mais qui ne peut souffrir aucune concurrence ; 6+6 c
55 Je suis et serai seul durant tout l'avenir 6+6 d
         Qu'il faille en tout, partout, et louer, et bénir. 6+6 d
mètre profil métrique : 6+6
forme globale type : suite périodique
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie