HUG_1/HUG413
Victor Hugo
LES CONTEMPLATIONS
tome I
AUTREFOIS
1830-1843
LIVRE PREMIER
AURORE
XI
Lise
         J'avais douze ans ; elle en avait bien seize. 4+6 a
         Elle était grande, et, moi, j'étais petit. 4+6 b
         Pour lui parler le soir plus à mon aise, 4+6 a
         Moi, j'attendais que sa mère sortît ; 4+6 b
5 Puis je venais m'asseoir près de sa chaise 4+6 c
         Pour lui parler le soir plus à mon aise. 4+6 c
         Que de printemps passés avec leurs fleurs ! 4+6 a
         Que de feux morts, et que de tombes closes ! 4+6 b
         Se souvient-on qu'il fut jadis des cœurs ? 4+6 a
10 Se souvient-on qu'il fut jadis des roses ? 4+6 b
         Elle m'aimait. Je l'aimais. Nous étions 4+6 c
         Deux purs enfants, deux parfums, deux rayons. 4+6 c
         Dieu l'avait faite ange, fée et princesse. 4+6 a
         Comme elle était bien plus grande que moi, 4+6 b
15 Je lui faisais des questions sans cesse 4+6 a
         Pour le plaisir de lui dire : Pourquoi ? 4+6 b
         Et, par moments, elle évitait, craintive, 4+6 c
         Mon œil rêveur qui la rendait pensive. 4+6 c
         Puis j'étalais mon savoir enfantin, 4+6 a
20 Mes jeux, la balle et la toupie agile ; 4+6 b
         J'étais tout fier d'apprendre le latin ; 4+6 a
         Je lui montrais mon Phèdre et mon Virgile ; 4+6 b
         Je bravais tout ; rien ne me faisait mal ; 4+6 c
         Je lui disais : Mon père est général. 4+6 c
25 Quoiqu'on soit femme, il faut parfois qu'on lise 4+6 a
         Dans le latin, qu'on épèle en rêvant ; 4+6 b
         Pour lui traduire un verset, à l'église, 4+6 a
         Je me penchais sur son livre souvent. 4+6 b
         Un ange ouvrait sur nous son aile blanche 4+6 c
30 Quand nous étions à vêpres le dimanche. 4+6 c
         Elle disait de moi : C'est un enfant ! 4+6 a
         Je l'appelais mademoiselle Lise ; 4+6 b
         Pour lui traduire un psaume, bien souvent, 4+6 a
         Je me penchais sur son livre à l'église ; 4+6 b
35 Si bien qu'un jour, vous le vîtes, mon Dieu ! 4+6 c
         Sa joue en fleur toucha ma lèvre en feu. 4+6 c
         Jeunes amours, si vite épanouies, 4+6 a
         Vous êtes l'aube et le matin du cœur. 4+6 b
         Charmez l'enfant, extases inouïes ! 4+6 a
40 Et, quand le soir vient avec la douleur, 4+6 b
         Charmez encor nos âmes éblouies, 4+6 a
         Jeunes amours, si vite évanouies ! 4+6 a
mètre profil métrique : 4+6
forme globale type : suite périodique
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie