BAN_16/BAN654
Théodore de Banville
SONNAILLES ET CLOCHETTES
1888
XXI
L'Écho de Paris
         Au son de l'or pur, au son 7
         Clair du fer, 3
         Le divin Paris fait son 7
         Bruit d'enfer. 3
5 Chez lui, tout le bien fleurit, 7
         Tout le mal 3
         Souffre ; il modèle et pétrit 7
         L'idéal. 3
         Dans ce Paris, dans ce lieu 7
10 Radieux 3
         Fait pour ravir le ciel bleu 7
         Et les Dieux, 3
         Les femmes, aux blanches dents, 7
         Au talon 3
15 Rose, semblent des lys dans 7
         Le vallon ; 3
         Le poëte dans le vent 7
         Meurtrier 3
         Jette sa plainte en rêvant 7
20 Au laurier, 3
         Et l'ardent musicien, 7
         Plein d'effroi, 3
         Est comme l'Orphée ancien 7
         Qui fut roi. 3
25 Par le peintre et le sculpteur, 7
         Ce géant 3
         Le génie est le dompteur 7
         Du néant ; 3
         L'esprit s'élance en un vol 7
30 Svelte et fort, 3
         Plus hardi que Rivarol 7
         Et Chamfort ; 3
         Le bon ouvrier, charmant 7
         Tout Ophir, 3
35 Associe au diamant 7
         Le saphir, 3
         Et pour orner les palais, 7
         Nos marteaux 3
         Sans trêve meurtrissent les 7
40 Durs métaux. 3
         Mon Paris, ivre d'amour 7
         Et de bruit, 3
         Ne s'arrête ni le jour 7
         Ni la nuit ; 3
45 C'est pourquoi ce grand charmeur 7
         Du réel 3
         Lance une immense rumeur 7
         Jusqu'au ciel. 3
         Trompettes de Jéricho, 7
50 Chants et cris, 3
         Luths et flûtes, c'est l'écho 7
         De Paris ! 3
mètre profils métriques : 7, 3
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie