BAN_2/BAN121
Théodore de Banville
Odes funambulesques
1857
CHANSON SUR L'AIR DES LANDRIRY
         Voici l'automne revenu. 8
         Nos anges, sur un air connu, 8
         Landrirette, 3
         Arrivent toutes à Paris, 8
5 Landriry. 3
         Ces dames, au retour des champs, 8
         Auront les yeux clairs et méchants 8
         Landrirette, 3
         Le sein rose et le teint fleuri, 8
10 Landriry. 3
         Mais celles qui n'ont pas quitté 8
         La capitale pour l'été, 8
         Landrirette, 3
         Ont l'air bien triste et bien marri, 8
15 Landriry. 3
         Nos aspasie et nos sontag 8
         Se promènent au ranelagh 8
         Landrirette, 3
         Tristes comme un bonnet de nuit, 8
20 Landriry. 3
         Elles ont vu fort tristement 8
         La clôture du parlement, 8
         Landrirette, 3
         Leurs roses tournent en soucis, 8
25 Landriry. 3
         Il est temps que plus d'un banquier 8
         Quitte Le Havre ou Villequier, 8
         Landrirette, 3
         Car notre pactole est tari, 8
30 Landriry. 3
         Frison, naïs et brancador 8
         Ont engagé leurs colliers d'or, 8
         Landrirette, 3
         Et souris n'a plus de mari, 8
35 Landriry. 3
         Mais voici le temps des moineaux ; 8
         Les vacances des tribunaux 8
         Landrirette, 3
         Vont ramener l'argent ici, 8
40 Landriry. 3
         Car déjà, sur le boulevard, 8
         On voit des habits de Stuttgard 8
         Landrirette, 3
         Et des vestes de Clamecy, 8
45 Landriry. 3
         Tout cela vient avec l'espoir 8
         D'aller à Mabille, et de voir 8
         Landrirette, 3
         Page et Mademoiselle Ozy, 8
50 Landriry. 3
         Le matin, avec bonne foi, 8
         Ils tombent au café de Foy, 8
         Landrirette, 3
         Pour lire le charivari, 8
55 Landriry. 3
         Puis ils s'en vont, à leur grand dam, 8
         Acquérir sur la foi de Cham, 8
         Landrirette, 3
         Des jaquettes gris de souris, 8
60 Landriry. 3
         Un Moulinois de mes cousins 8
         Contemple tous les magasins, 8
         Landrirette, 3
         Avec un sourire ébahi, 8
65 Landriry. 3
         Et déjà, ce nouvel Hassan 8
         Guigne un cachemire au persan, 8
         Landrirette, 3
         C'est pour charmer quelque péri, 8
70 Landriry. 3
         Il ira ce soir à Feydeau. 8
         Avant le lever du rideau, 8
         Landrirette, 3
         Il s'écriera : " c'est du Grétry, 8
75 Landriry ! " 3
         Courage amours, souvent frôlés ! 8
         Demain les bijoux contrôlés 8
         Landrirette, 3
         Se placeront à juste prix, 8
80 Landriry. 3
         Bon appétit, jeunes beautés, 8
         Qu'adorent les prêtres bottés 8
         Landrirette, 3
         De Cypris et de Brididi, 8
85 Landriry. 3
         Vous allez guérir derechef 8
         Par l'or et le papier joseph, 8
         Landrirette, 3
         Vos roses et vos lys flétris, 8
90 Landriry. 3
         Si vous savez d'un air vainqueur 8
         Mettre sur votre bouche en cœur 8
         Landrirette, 3
         Les jeux, les ris et les souris, 8
95 Landriry. 3
         Si vous savez, à chaque pas, 8
         Murmurer : " je ne polke pas, 8
         Landrirette, " 3
         Vous allez gagner vos paris, 8
100 Landriry. 3
         Vous allez avoir des pompons, 8
         Des fleurettes et des jupons 8
         Landrirette, 3
         Comme en portait la Dubarry, 8
105 Landriry. 3
         Vous aurez, comme en un sérail, 8
         Plus de perles et de corail, 8
         Landrirette, 3
         Qu'un marchand de Pondichéry, 8
110 Landriry. 3
         Plus d'étoiles en diamant 8
         Qu'il ne s'en trouve au firmament 8
         Landrirette, 3
         Ou dans un roman de Méry, 8
115 Landriry. 3
         Et cet hiver à l'opéra, 8
         Où quelque Amadis vous paiera, 8
         Landrirette, 3
         Vous poserez pour Gavarni, 8
120 Landriry. 3
mètre profils métriques : 3, 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie