BAN_5/BAN233
Théodore de Banville
NOUS TOUS
1883-1884
XLI
Pitié suprème
         Dans les journaux singuliers 7
         Qui lui sont particuliers, 7
         La Mode, à ce qu'il paraît, 7
         Dicte un arrêt. 4
5 Plus d'Invisibles ! et plus 7
         D'épais voiles superflus. 7
         La reine du falbala 7
         Change cela. 4
         Les corsages, cet hiver, 7
10 Seront, pour ravir l'enfer 7
         Si vous le leur permettez, 7
         Décolletés. 4
         Près du tissu blanc, ou noir, 7
         Ou rose, ils laisseront voir 7
15 La blancheur et le dessin 7
         Charmant du sein. 4
         Les uns, spectacle inouï 7
         Fait pour Rubens ébloui, 7
         Montreront, dans le velours, 7
20 De beaux seins lourds. 4
         D'autres songent, érudits, 7
         Aux pommiers du paradis, 7
         Et c'est un joli sein rond 7
         Qu'ils montreront. 4
25 D'autres, baisés par le vent, 7
         Montreront ce que souvent 7
         Les Déesses n'ont point eu : 7
         Un sein pointu. 4
         Et dans un but assassin, 7
30 D'autres montreront un sein 7
         Délicieux et très pur, 7
         Quoique moins dur. 4
         D'autres, venant à leur tour, 7
         Montreront ce fruit d'amour : 7
35 Des seins fauves et dorés, 7
         Mais adorés. 4
         Et les yeux s'enivreront. 7
         D'autres, enfin, montreront 7
         (Oh ! ma pitié les absout !) 7
40 Quoi ? Rien du tout. 4
mètre profils métriques : 7, 4
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie