BER_1/BER3
Pierre-Jean de Béranger
Chansons
Tome I
1815
LE SÉNATEUR
AIR : J'ons un curé patriote
         Mon épouse fait ma gloire : 7
         Rose a de si jolis yeux ! 7
         Je lui dois, l'on peut m'en croire, 7
         Un ami bien précieux. 7
5 Le jour où j'obtins sa foi 7
         Un sénateur vint chez moi. 7
         Quel honneur ! 3
         Quel bonheur ! 3
         Ah ! Monsieur le sénateur, 7
10 Je suis votre humble serviteur. 8
         De ses faits je tiens registre : 7
         C'est un homme sans égal. 7
         L'autre hiver, chez un ministre, 7
         Il mena ma femme au bal. 7
15 S'il me trouve en son chemin, 7
         Il me frappe dans la main. 7
         Quel honneur ! 3
         Quel bonheur ! 3
         Ah ! Monsieur le sénateur, 7
20 Je suis votre humble serviteur. 8
         Près de Rose il n'est point fade, 7
         Et n'a rien de freluquet. 7
         Lorsque ma femme est malade, 7
         Il fait mon cent de piquet. 7
25 Il m'embrasse au jour de l'an ; 7
         Il me fête à la saint-Jean. 7
         Quel honneur ! 3
         Quel bonheur ! 3
         Ah ! Monsieur le sénateur, 7
30 Je suis votre humble serviteur. 8
         Chez moi qu'un temps effroyable 7
         Me retienne après dîner, 7
         Il me dit d'un air aimable : 7
         " allez donc vous promener ; 7
35 Mon cher, ne vous gênez pas, 7
         Mon équipage est là bas. " 7
         Quel honneur ! 3
         Quel bonheur ! 3
         Ah ! Monsieur le sénateur, 7
40 Je suis votre humble serviteur. 8
         Certain soir à sa campagne 7
         Il nous mena par hasard ; 7
         Il m'enivra de champagne, 7
         Et Rose fit lit à part : 7
45 Mais de la maison, ma foi, 7
         Le plus beau lit fut pour moi. 7
         Quel honneur ! 3
         Quel bonheur ! 3
         Ah ! Monsieur le sénateur, 7
50 Je suis votre humble serviteur. 8
         À l'enfant que Dieu m'envoie 7
         Pour parrain je l'ai donné. 7
         C'est presque en pleurant de joie 7
         Qu'il baise le nouveau-né ; 7
55 Et mon fils, dès ce moment, 7
         Est mis sur son testament. 7
         Quel honneur ! 3
         Quel bonheur ! 3
         Ah ! Monsieur le sénateur, 7
60 Je suis votre humble serviteur. 8
         À table il aime qu'on rie ; 7
         Mais parfois j'y suis trop vert. 7
         J'ai poussé la raillerie 7
         Jusqu'à lui dire au dessert : 7
65 On croit, j'en suis convaincu, 7
         Que vous me faites c…cocu 7
         Quel honneur ! 3
         Quel bonheur ! 3
         Ah ! Monsieur le sénateur, 7
70 Je suis votre humble serviteur. 8
mètre profils métriques : 3, 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie