BER_1/BER40
Pierre-Jean de Béranger
Chansons
Tome I
1815
LES BOXEURS
OU
L'ANGLOMANE
AIR : A coups d'pied, à coups de poing
         Quoique leurs chapeaux soient bien laids, 8
         God dam ! Moi j'aime les anglais : 8
         Ils ont un si bon caractère ! 8
         Comme ils sont polis ! Et sur-tout 8
5 Que leurs plaisirs sont de bon goût ! 8
         Non, chez nous, point, 4
         Point de ces coups de poing 6
         Qui font tant d'honneur à l'Angleterre. 9
         Voilà des boxeurs à Paris : 8
10 Courons vite ouvrir des paris, 8
         Et même par-devant notaire. 8
         Ils doivent se battre un contre un ; 8
         Pour des anglais c'est peu commun. 8
         Non, chez nous, point, 4
15 Point de ces coups de poing 6
         Qui font tant d'honneur à l'Angleterre. 9
         En scène d'abord admirons 8
         La grace de ces deux lurons, 8
         Grâce qui jamais ne s'altère. 8
20 De la halle on dirait deux forts : 8
         Peut-être ce sont des milords. 8
         Non, chez nous, point, 4
         Point de ces coups de poing 6
         Qui font tant d'honneur à l'Angleterre. 9
25 Çà, mesdames, qu'en pensez-vous ? 8
         C'est à vous de juger les coups. 8
         Quoi ! Ce spectacle vous atterre ? 8
         Le sang jaillit… battez des mains. 8
         Dieux ! Que les anglais sont humains ! 8
30 Non, chez nous, point, 4
         Point de ces coups de poing 6
         Qui font tant d'honneur à l'Angleterre. 9
         Anglais ! Il faut vous suivre en tout, 8
         Pour les lois, la mode, et le goût, 8
35 Même aussi pour l'art militaire. 8
         Vos diplomates, vos chevaux, 8
         N'ont pas épuisé nos bravos. 8
         Non, chez nous, point, 4
         Point de ces coups de poing 6
40 Qui font tant d'honneur à l'Angleterre. 9
mètre profil métrique : 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie