BOR_1/BOR18
Pétrus Borel
Rapsodies
1832
RAPSODIES
Hymne Au Soleil
À ANDRÉ BOREL.
Pauvre bougre !
Jules JANIS.
         Là dans ce sentier creux, promenoir solitaire 6+6
         De mon clandestin mal, 6
         Je viens tout souffreteux, et je me couche à terre 6+6
         Comme un brute animal. 6
5 Je viens couver ma faim, la tête sur la pierre, 6+6
         Appeler le sommeil, 6
         Pour étancher un peu ma brûlante paupière ; 6+6
         Je viens user mon écot de soleil ! 4+6
         Là-bas dans la cité, l’avarice sordide 6+6
10 Des chefs sur tout champart : 6
         Au mouton-peuple on vend le soleil et le vide ; 6+6
         J’ai payé, j’ai ma part ! 6
         Mais sur tous, tous égaux devant toi, soleil juste, 6+6
         Tu verses tes rayons, 6
15 Qui ne sont pas plus doux au front d’un Sire auguste, 6+6
         Qu’au sale front d’une gueuse en haillons. 4+6
mètre profils métriques : 4+6, 6+6, 6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie