DER_1/DER103
Tristan Derème
LA VERDURE DORÉE
1922
CIII
         T'en souviens-tu (comme on écrit dans les romances) 6−6
         T'en souviens-tu de ce dimanche des dimanches 6−6
         Où nous avons erré sous les mornes platanes 6+6
         Après l'azur et la poussière et la chaleur ? 6−6
5 Souvenirs, souvenirs, venez qu'on vous rétame, 6+6
         C'est moi qui suis le rétameur ! 8
         Ah ! malgré qu'on veuille sourire, 8
         Moi, j'ai des larmes plein le cœur 8
         Et je m'en vais à la dérive. 8
10 Cette musique au loin et ces bouffées de cuivre, 6+6
         Polka pour deux pistons et grands airs d'opéra 6+6
         La Favorite, l'Africaine, etcet cétéra 4+4+4
         La même lune va reluire 8
         Et refléter son cristal nacarat 4+6
15 Dans l'eau chaude du fleuve. 6
         Un vent tiède se prit à remuer les feuilles. 6+6
         Tes mains étaient pleines de larmes. 8
         Les tramways en passant t'éclairaient le visage. 6+6
         Près d'un café pleurait une aigre clarinette. 6+6
20 Un grand magnolia balançait ses fleurs blanches, 6+6
         Et la lune pendait aux branches, 8
         Douce lanterne japonaise. 8
mètre profils métriques : 6=6, 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie