GAU_6/GAU241
Théophile Gautier
POÉSIES DIVERSES, 1838-1845
Tome second
édition Maurice Dreyfous
1838-1845
L'ONDINE ET LE PÊCHEUR
         Tous les jours, écartant les roseaux et les branches, 6+6
         Près du fleuve où j'habite un pêcheur vient s'asseoir, 6+6
         — Car sous l'onde il a vu glisser des formes blanches, — 6+6
         Et reste là rêveur, du matin jusqu'au soir. 6+6
5 L'air frémit, l'eau soupire et semble avoir une âme ; 6+6
         Un œil bleu s'ouvre et brille au cœur des nénufars ; 6+6
         Un poisson se transforme et prend un corps de femme, 6+6
         Et des bras amoureux, et de charmants regards. 6+6
         «Pêcheur, suis-moi ; je t'aime. 6
10 Tu seras roi des eaux, 6
         Avec un diadème 6
         D'iris et de roseaux ! 6
         Perçant sous l'eau dormante, 6
         Des joncs la verte mante, 6
15 Auprès de ton amante 6
         Plonge sans t'effrayer : 6
         A l'autel de rocailles, 6
         Prêt pour nos fiançailles, 6
         Un prêtre à mains d'écailles 6
20 Viendra nous marier. 6
         Pêcheur, suis-moi ; je t'aime. 6
         Tu seras roi des eaux, 6
         Avec un diadème 6
         D'iris et de roseaux !» 6
25 Et déjà le pêcheur a mis le pied dans l'onde 6+6
         Pour suivre le fantôme au regard fascinant : 6+6
         L'eau murmure, bouillonne et devient plus profonde, 6+6
         Et sur lui se ferme en tournant… 8
         «De ma bouche bleuâtre, 6
30 Viens, je veux t'embrasser, 6
         Et de mes bras d'albâtre 6
         T'enlacer, 3
         Te bercer, 3
         Te presser ! 3
35 Sous les eaux, de sa flamme 6
         L'amour sait m'embraser. 6
         Je veux, buvant ton âme, 6
         D'un baiser 3
         M'apaiser, 3
40 T'épuiser !…» 3
mètre profils métriques : 6+6, 3, 6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie