MUS_4/MUS162
Alfred de Musset
POÉSIES POSTHUMES
1824-1857
Le Voyage à Pontchartrain
         Paul, un soir, par la gauche rive 8
         Arrive 2
         Croyant voir Madame Aubernon, 8
         Mais non. 2
5 Où faut-il en quittant Versaille 8
         Qu’on aille ? 2
         Retrouver Hetzel à Meudon ? 8
         Va donc ! 2
         Hetzel, dînant sur la pelouse, 8
10 En blouse, 2
         Régalait un de ses amis 8
         Bien mis. 2
         La compagnie offre une prise, 8
         Surprise ; 2
15 On sert au convive nouveau 8
         Du veau. 2
         Mais, dit Hetzel, cassant sa croûte, 8
         En route ! 2
         Pour voir Montfort et Pontchartrain 8
20 Bon train ! 2
         Je crois, dit Paul, que l’on m’invite 8
         Bien vite ; 2
         Ce n’est pas d’aller à Montfort 8
         Mon fort ! 2
25 Sur un cheval ou sur un âne 8
         C’est crâne. 2
         Mais, dit Hetzel, nous n’irons pas 8
         Au pas. 2
         Je vais tirer de ma sacoche 8
30 Un coche. 2
         Prête ton cabriolet neuf, 8
         Obeuf ! 2
         Paul accède, et, bravant la Parque, 8
         S’embarque ! 2
35 Il quitte pour faire sept lieues 8
         Ces lieux. 2
         — Obeuf, je trouve que ta hotte 8
         Cahote ; 2
         Nous sommes comme des harengs 8
40 En rangs ! 2
         Mais, laisserons-nous dans l’attente 8
         Ma tante ? 2
         Dit Obeuf ; j’ai d’un souper froid 8
         Effroi. 2
45 Hetzel, tranquille et sans rancune 8
         Aucune, 2
         Dit : J’ai, ma foi, dans ce réchaud 8
         Très chaud ! 2
         Le coche près d’une charrette 8
50 S’arrête ! 2
         O spectacle ! on découvre au loin 8
         Du foin ! 2
         Mais, déjà, sur la nappe blanche, 8
         L’éclanche 2
55 Fumait, écrasant de son poids 8
         Des pois. 2
         Et, couvrant d’un vin délectable 8
         La table, 2
         Une jeune enfant, douce à voir, 8
60 L’œil noir, 2
         Le front baissé sous sa cornette 8
         Fort nette, 2
         Faisait froufrou de son jupon 8
         Fripon. 2
65 — Messieurs, dit avec politesse 8
         L’hôtesse, 2
         Vous aviez deux coussins étroits 8
         Pour trois. 2
         — Non pas, dit Hetzel : sur mon âme, 8
70 Madame, 2
         J’ai trouvé ce cabriolet 8
         Mollet ! 2
         Mais Obeuf comme une torpille 8
         Roupille ! 2
75 — Tu t’en vas déjà te coucher, 8
         Cocher ? 2
         Paul pourfend comme une flamberge 8
         L’auberge ; 2
         Hetzel va dans le poulailler 8
80 Bâiller. 2
         Aussitôt viennent les punaises, 8
         Bien aises 2
         De pouvoir d’un jeune étranger 8
         Manger. 2
85 Mais Hetzel, trouvant l’Estafette 8
         Parfaite, 2
         Lit jusqu’au jour ce matinal 8
         Journal. 2
         Dans son lit, Paul, dont le nez gonfle 8
90 Et ronfle, 2
         Donne au Diable tous ces taudis 8
         Maudits. 2
         Un roulier, tenant sa chandelle 8
         Très belle, 2
95 Le réveille avec ses sabots 8
         Pas beaux. 2
         Mais déjà dans la cheminée, 8
         Minée, 2
         Voit ses enfants effarouchés 8
100 Couchés, 2
         Et sur la gouttière que dore 8
         L’aurore 2
         Fait sa toilette un freluquet 8
         Friquet. 2
105 Paul, se penchant à sa croisée 8
         Boisée, 2
         Découvre Hetzel, sous un hangard, 8
         Hagard. 2
         — Oh ! dit-il, l’air vous enlumine 8
110 La mine ; 2
         Vous n’avez pas très bien dormi, 8
         L’ami ! 2
         — J’ai, dit Hetzel, fait un bon somme, 8
         En somme ; 2
115 Mais je me suis levé matin, 8
         Mâtin ! 2
         Obeuf, devant son haridelle 8
         Fidèle, 2
         Sous l’enseigne d’un cabaret 8
120 Parait. 2
         Adieu, vallons, coteaux, campagnes, 8
         Montagnes ! 2
         Paul rentre sur ses échalas 8
         Fort las. 2
125 Et, de retour, dans sa chambrette 8
         Proprette, 2
         Il trouve, sur son canapé 8
         Campé, 2
         Bonnaire, qui, sombre, à peine ivre, 8
130 Se livre 2
         A d’inconséquents et fréquents 8
         Cancans. 2
mètre profils métriques : 8, 2
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie