MUS_4/MUS166
Alfred de Musset
POÉSIES POSTHUMES
1824-1857
Les Filles de Madrid
         Nous allons voir le taureau, 7
         C’est aujourd’hui dimanche, 6
         Quel bonheur et qu’il fait beau ! 7
         Mon cœur est comme un oiseau 7
5 Sautillant sur la branche. 6
         « Dites-moi, voisin, 5
         Si j’ai bonne mine, 5
         Et si ma basquine 5
         Va bien, ce matin. 5
10 Vous me trouvez la taille fine ? 8
         Ah ! ah ! 2
         Les filles de Madrid aiment assez cela. 6+6
         Quelle foule autour de nous ! 7
         Souffrez du moins qu’on passe, 6
15 Allons, messieurs, rangez-vous. 7
         On vous fera les yeux doux 7
         Si vous cédez la place. 6
         Voyez donc ces gens ! 5
         Quelle effronterie ! 5
20 La galanterie 5
         N’est plus de ce temps. 5
         Ces messieurs veulent qu’on les prie. 8
         Ah ! ah ! 2
         Les filles de Madrid n’entendent pas cela. 6+6
25 Et nous dansions un boléro, 8
         Un soir c’était dimanche. 6
         Vers nous s’en vint un hidalgo 8
         Cousu d’or, la plume au chapeau, 8
         Et le poing sur la hanche : 6
30 « Si tu veux de moi, 5
         Brune au doux sourire, 5
         Tu n’as qu’à le dire, 5
         Cet or est à toi. 5
         — Passez votre chemin, beau sire. 8
35 Ah ! ah ! 2
         Les filles de Madrid n’entendent pas cela. » 6+6
         Et nous dansions un boléro, 8
         Au pied de la colline. 6
         Sur le chemin passa Diego, 8
40 Qui pour tout bien n’a qu’un manteau 8
         Et qu’une mandoline : 6
         « O belle aux yeux doux, 5
         Veux-tu qu’à l’église 5
         Demain te conduise 5
45 Un amant jaloux ? 5
         — Jaloux ! jaloux ! quelle sottise ! 8
         Ah ! ah ! 2
         Les filles de Madrid craignent ce défaut-là. » 6+6
         Voici le roi cousu d’or 7
50 Qui vient en cavalcade. 6
         Monsieur le Corrégidor 7
         Avec un vieux matador 7
         Boit de la limonade. 6
         J’entends le signal. 5
55 Le taureau s’e’lance ; 5
         Diego prend sa lance 5
         Et monte à cheval. 5
         C’est le plus brave qui commence. 8
         Ah ! ah ! 2
60 Les filles de Madrid aiment ce garçon-là. 6+6
mètre profils métriques : 7, 6+6, 5, 8, 6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie