PON_1/PON26
Raoul Ponchon
La muse au cabaret
1920
LA MUSE AU CABARET
ENTENTE CORDIALE
À Jacques Richepin.
         Dès que Fallières eut débarqué 8
         Sur le sol d’Angleterre, 6
         Son vieil Édouard, sur le quai, 8
         Lui dit : « Et bien, gros père, 6
5 A-t-on bien vomi ? … 5
         Pardon… bien dormi, 5
         En traversant la Manche ? 6
         — Sire, comme un noir… 5
         Pardon… comme un loir, 5
10 Tout en faisant la planche. 6
         — Parbleu ! voilà qui est parler. 8
         Mais, à part ça… j’espère 6
         Que ça va comme vous voulez ? … 8
         Votre teint est prospère. 6
15 — Oui, ça va, ça vient, 5
         Comm’la queu’ d’mon chien 5
         Mais vous-même, si j’ose… 6
         Mon cher Édouard, 5
         Vous êtes flambard 5
20 Comme de noce un… chose. 6
         — Oui donc. Je suis assez content. 8
         Je me sens très en forme. 6
         Il faudra, d’ici peu de temps, 8
         Que dans Paris je dorme. 6
25 Car Paris, ma foi ! 5
         Est le seul endroit 5
         Où je suis à mon aise. 6
         Et puis, … de D…nom de Dieu 5
         Rien n’est « bath au pieu » 5
30 Comm’ vos sacré’ Françaises ! 6
         — Mais, à propos, mon Président, 8
         Et cette vieille vigne ?… 6
         Aurons-nous un vin abondant, 8
         Cette année, et plus digne 6
35 Que le Loupillon 5
         — Sauf respect, mon bon, — 5
         Que vous m’avez fait boire 6
         Tout dernièrement ? 5
         Véritablement 5
40 Il m’a f…ichu la foire. » 6
         — Ah ! Sire, ne m’en parlez pas, 8
         Il me vient des nouvelles 6
         Plutôt fâcheuses de là-bas. 8
         La saison fut cruelle. 6
45 Si bien que le vin, 5
         Que, cet an prochain, 5
         Vous boirez chez moi, Sire, 6
         (Si j’ai cet honneur) 5
         Sera, par malheur, 5
50 Peut-être encore pire. 6
         Conduire un peuple, ça n’est rien. 8
         Qu’une simple aventure… 6
         Mais quel métier de galérien 8
         Que la viticulture ! 6
55 Que de tact, de soin, 5
         La Vigne a besoin ! 5
         Il faut s’occuper d’elle 6
         Sans relâche, étant 5
         Délicate autant 5
60 Comme une demoiselle. 6
         J’ai mis quarante ans, environ, 8
         C’est à peine croyable, 6
         Pour devenir un vigneron. 8
         J’ose dire passable, 6
65 Tandis, quand je fus, 5
         Flanqué de mes fûts, 5
         Sur le trône de France, 6
         Sans m’évertuer, 5
         J’appris le métier 5
70 Rien qu’en une séance. » 6
mètre profils métriques : 8, 6, 5
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie