ROL_1/ROL22
Maurice Rollinat
Dans Les Brandes
Poèmes Et Rondels
1877
NUIT FANTASTIQUE
         Tandis que dans l'air lourd les follets obliques 5+6
         Vaguent perfidement au-dessus des trous, 6+5
         Les grands oiseaux de nuit au plumage roux 6+5
         Poussent lugubrement des cris faméliques, 6+5
5 Diaboliques 3
         Sur les houx. 3
         Des carcasses, cohue âpre et ténébreuse, 6+5
         Dansent au cimetière entre les cyprès ; 6+5
         Tout un bruissement lointain de forêts 6+5
10 Se mêle au choc des os — plainte douloureuse. — 6+5
         Le vent creuse 3
         Les marais. 3
         Entendez-vous mugir les vaches perdues, 6+5
         Sur un sol hérissé d'atroces cailloux 6+5
15 Qui percent leurs sabots comme de grands clous ? 6+5
         Oh ! ces beuglements ! Les pauvres éperdues 5+6
         Sont mordues 3
         Par les loups ! 3
         Sous les vents, le bateau qu'enchaîne une corde 6+5
20 Au rivage pierreux crève son vieux flanc. 6+5
         Le chêne formidable en vain s'essoufflant 6+5
         Succombe : il faut que sous l'effroyable horde 5+6
         Il se torde 3
         En hurlant. 3
25 La nuit a tout noyé, mer ensorcelante, 6+5
         Berçant le rêve au bord de ses entonnoirs, 6+5
         La lune, sur l'œil fou des grands désespoirs, 5+6
         Ne laisse pas filtrer sa lueur parlante. 6+5
         O nuit lente ! 3
30 O cieux noirs ! 3
mètre profils métriques : 5=6, 3
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie