VAL_4/VAL46
Paul Valéry
CORONA
1938-1945
         Parfois, je pense à ton enfance, et j'aime 4+6
         Ce que tu m'as conté chante très loin, dans l'ombre antérieure. 16
         Et j'aime… 2
         Ensuite, ensuite… oh non, je n'aime pas tout ce qui vint… 14
5 Cette fleur cueillie, cette première atteinte 11
         Ta jeunesse ; ton cœur… 6
         Ô j'ai horreur des dieux, du hasard, et de tout 6+6
         Ce qui fit que ne fut ce qui aurait dû être 6+6
         Que tu sois toujours toute à moi. 8
10 Je me déchire en me disant le passé qui ne fut pas 15
         Comme les pythonisses prédisent l'avenir. 13
         Je prophétise à reculons 8
         Et mon amour est d'une telle clairvoyance 4+4+4
         Que je nous vois vivant une vie 9
15 Si lumineuse 4
         Si pureté et volupté 8
         Si tendre et si volontaire 7
         Si intelligente, si douce 8
         Oh quels jours et quelles nuits 7
20 Et quels sommeils mêlés et quels éveils chantants… 6+6
         On se serait connus, trouvés au temps 4+6
         Que j'étais vif, me croyant ange 8
         L'esprit dur, l'âme assez étrange 8
         Et je voulais plonger mon œil 8
25 Dans toute profondeur au monde 8
         Et je t'aurais prise profonde 8
         Pour t'aimer de tout mon orgueil 8
mètre profils métriques : 8, 7, 4+6, 6−6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie