VER_16/VER661
Paul Verlaine
ÉPIGRAMMES
1894
III
A Edmond de Goncourt.
         Lourd comme un crapaud, léger comme un oiseau 5+6
         Exquis et hideux, l’art japonais effraie 5+6
         Mes yeux de Français dès l’enfance acquis au 5+6
         Beau jeu de la Ligne en l’air clair qui l’égaie. 5+6
5 Au cruel fracas des trop vives couleurs, 5+6
         Dieux, héros, combats, et touffus gynées, 5+6
         Je préférerais, d’entre les œuvres leurs, 5+6
         Telles scènes d’un bref pinceau retraes. 5+6
         Un pont plie et fuit sur un lac lilial, 5+6
10 Un insecte vole, une fleur vient d’éclore, 5+6
         Le tout fait d’un trait unique et génial. 5+6
         Vivent ces aspects que l’esprit seul colore ! 5+6
         Si je blasonnais cet art qui m’est ingrat 5+6
         Et cher par instants, comme le fit Racine 5+6
15 Formant son écu d’un cygne et non d’un rat, 5+6
         Je prendrais l’oiseau léger, laissant le lourd crapaud dans sa piscine. 17
mètre profil métrique : 5+6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie