VER_28/VER824
Paul Verlaine
POÈMES DIVERS
1890-1895
CONTRE LA JALOUSIE
II
         D'aileurs, la jalousie est bête. 8
         D'abord, elle ne sert de rien, 8
         Malgré tout son martel en tête. 8
         Puis elle n'est pas d'un chrétien, 8
5 Jésus qui pardonnez des milliards de fois 6+6
         Par la bouche du prêtre et Votre grâce toujours prête, 6+8
         Même, entre tous, à ceux qu'a damnés sa menteuse voix ! 6+8
         C'est aussi le péché morose 8
         Portant en lui déjà l'Enfer 8
10 Tant mérité sur toute chose, 8
         C'est Caïn et c'est Lucifer, 8
         L'un jaloux de son frère et l'autre de son Dieu, 6+6
         Et tous deux malheureux sans fin, méditant sur la cause 6+8
         Et sur l'effet, auteurs de leur éternité de feu ! 6+8
15 Ô rien ne vaut la confiance 8
         Entre deux cœurs pécheurs, mais vrais 8
         L'un pour l'autre et qu'une nuance 8
         Divisait aux temps jeunes, mais 8
         Qui ne peuvent avoir un bonheur mutuel 6+6
20 Et que la seule mort diviserait et que fiance 6+8
         À la joie éternelle un franc accord perpétuel. 6+8
mètre profils métriques : 6+6, 8, 6+8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie