VER_5/VER194
Paul Verlaine
SAGESSE
1881
III
VII
         Je ne sais pourquoi 5
         Mon esprit amer 5
         D’une aile inquiète et folle vole sur la mer, 5+8
         Tout ce qui m’est cher, 5
5 D’une aile d’effroi 5
         Mon amour le couve au ras des flots. Pourquoi, pourquoi ? 5+8
         Mouette à l’essor mélancolique. 3−6
         Elle suit la vague, ma pene, 3+6
         A tous les vents du ciel balane 3−6
10 Et biaisant quand la marée oblique, 3+6
         Mouette à l’essor mélancolique. 3−6
         Ivre de soleil 5
         Et de liberté, 5
         Un instinct la guide à travers cette immensité. 5+8
15 La brise d’été 5
         Sur le flot vermeil 5
         Doucement la porte en un tiède demi-sommeil. 5+8
         Parfois si tristement elle crie 3+6
         Qu’elle alarme au lointain le pilote, 3+6
20 Puis au gré du vent se livre et flotte 3+6
         Et plonge, et l’aile toute meurtrie 3+6
         Revole, et puis si tristement crie ! 3+6
         Je ne sais pourquoi 5
         Mon esprit amer 5
25 D une aile inquiète et folle vole sur la mer. 5+8
         Tout ce qui m’est cher, 5
         D’une aile d’effroi, 5
         Mon amour le couve au ras des flots. Pourquoi, pourquoi ? 5+8
mètre profils métriques : 5, 3−6, 5+8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie