BAU_1/BAU154
Charles Baudelaire
LES FLEURS DU MAL
1857-1861
SUPPLÉMENT AUX FLEURS DU MAL
XVIII
Sur Le Tasse en prison d’Eugène Delacroix
         Le poëte au cachot, | débraillé, maladif, 6+6
         Roulant un manuscrit | sous son pied convulsif, 6+6
         Mesure d’un regard | que la terreur enflamme 6+6
         L’escalier de vertige | s’abîme son âme. 6+6
5 Les rires enivrants | dont s’emplit la prison 6+6
         Vers l’étrange et l’absurde | invitent sa raison ; 6+6
         Le Doute l’environne, | et la Peur ridicule, 6+6
         Hideuse et multiforme, | autour de lui circule. 6+6
         Ce génie enfermé | dans un taudis malsain, 6+6
10 Ces grimaces, ces cris, | ces spectres dont l’essaim 6+6
         Tourbillonne, ameuté | derrière son oreille, 6+6
         Ce rêveur que l’horreur | de son logis réveille, 6+6
         Voilà bien ton emblème, | Âme aux songes obscurs, 6+6
         Que le Réel étouffe | entre ses quatre murs ! 6+6
mètre profil métrique : 6+6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie