BEA_2/BEA11
Henri Beauclair
LES HORIZONTALES
1885
V
Trottinette
Comme elle court !
V. HUGO, Orientales.
         Elle trotte, voyez, le long des boulevards, 12
         Sa robe chiffonnée a des froufrous bavards. 12
         Elle s'arrête aux devantures, 8
         Donnant quelques regards aux bijoux, aux chapeaux, 12
5 Elle est de celles qui cheminent, sans repos, 12
         A la recherche d'aventures. 8
         Oh ! quand son œil vous fixe, on est vite perdu ! 12
         Pour résister, il faut avoir de la vertu 12
         Ou le vide en son escarcelle ; 8
10 L'œil de Donato fait le contraire du sien, 12
         Elle réveillerait un académicien ! 12
         Gare à celui qu'elle harcèle ! 8
         Certes, le vieux Lévy, banquier juif du Marais, 12
         La rencontrant le soir quand il prenait le frais, 12
15 A fait souvent le malhonnête. 8
         Bien vite, il oubliait sa folie ? Hélas ! non. 12
         Car il a fait ce rêve extravagant, sans nom, 12
         Avoir le cœur de Trottinette ! 8
         Oui, ce juif, pour avoir, à lui, ce cœur, oh ! tel 12
20 Est son désir, il eût donné petit hôtel, 12
         Chevaux, voitures, écuries, 8
         Et laquais, et cochers, et grooms, et caetera, 12
         Avant-scène aux Français et loge à l'Opéra, 12
         Et des coffrets de pierreries ! 8
25 Il eût donné les clefs de tous ses coffres-forts. 12
         Et si, touchée enfin par de pareils efforts, 12
         Trottinette avait dit : Espère ! 8
         S'il l'eût fallu, devant l'univers étonné, 12
         Oh ! pour avoir ce cœur, il eût vendu, donné, 12
30 Le prépuce de son grand'père ! 8
         Ce n'est point un banquier, c'est un mec à l'œil noir 12
         Qui tient ce cœur, et s'est fait payer pour l'avoir, 12
         Car il sait le prix des conquêtes ! 8
         Un mec est un gaillard qui n'a rien des chapons, 12
35 Au visage encadré d'une casquette à ponts, 12
         Et de soyeuses rouflaquettes ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie