BEA_2/BEA12
Henri Beauclair
LES HORIZONTALES
1885
VI
Gabrielle
Si je n'étais captive
V. HUGO, Orientales.
         S'il n'était pas malade 6
         J'aimerais mon mari, 6
         Je l'aurais, mièvre et fade, 6
         Choyé, payé, nourri ; 6
5 Si, remède bien sombre 6
         A tous ses maux sans nombre, 6
         N'étincelait dans l'ombre 6
         L'acier du bistouri. 6
         Avant mon mariage, 6
10 Que j'étais belle à voir ! 6
         J'étais heureuse, sage, 6
         Pure comme un miroir. 6
         Chez moi, les gentilshommes 6
         Sortis des hautes gommes, 6
15 Pour de très fortes sommes, 6
         Venaient causer le soir. 6
         Pourtant, j'aime la vie 6
         Douce du pot-au-feu. 6
         J'étais déjà ravie 6
20 De la tâter un peu : 6
         J'avais mon anti-type, 6
         Mais ce gueux, sans principe, 6
         Souffre fort d'une… grippe. 6
         — Il m'en a fait l'aveu, 6
25 Je ne suis pas si bête, 6
         O toi, l'élu, I, ni, 6
         C'est fini ! plus de fête, 6
         Ai-je dit, c'est fini ! 6
         J'en jure par ma bouche, 6
30 Ton cas est vraiment louche ! 6
         — Et de ma noble couche 6
         Je l'ai vite banni ! 6
         Illusions éteintes, 6
         Que ne vous ai-je encor ! 6
35 Ah ! belles nos étreintes 6
         Quand nous étions d'accord ! 6
         Je n'étais jamais lasse 6
         De baisers… Dans l'espace, 6
         Vénus ! Quelle ombre passe ? 6
40 Le spectre de Ricord ! 6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie