BER_1/BER45
Pierre-Jean de Béranger
Chansons
Tome I
1815
LE CÉLIBATAIRE
CHANSON DE NOCE
CHANTÉE AU MARIAGE DE MON AMI B WILHEM
AIR : Eh ! le cœur à la danse
         Du célibat fidèle appui, 8 a
         Je vois avec colère 6 b
         L'amour essuyer aujourd'hui 8 a
         Les larmes de son frère. 6 b
5 Graces, talents, et vertus, 7 c
         Ont droit à mille tributs. 7 c
         Mais un célibataire 6 d
         Ne peut chanter des nœuds si doux : 8 e
         On n'aura rien à faire 6 d
10 Chez de pareils époux. 6 e
         Monsieur prend femme, c'est fort bien, 8 a
         Il la prend jeune et belle : 6 b
         Mais, comptant ses amis pour rien, 8 a
         Monsieur la prend fidèle. 6 b
15 Il faudra dans cinquante ans 7 c
         Célébrer leurs feux constants. 7 c
         Non, tout célibataire 6 d
         Ne peut chanter des nœuds si doux : 8 e
         On n'aura rien à faire 6 d
20 Chez de pareils époux. 6 e
         Morbleu ! Qui n'aurait de l'humeur 8 a
         En pensant que madame 6 b
         De monsieur fera le bonheur, 8 a
         Bien qu'elle soit sa femme ? 6 b
25 Jours de paix et nuits d'amour ; 7 c
         Le diable y perdra son tour. 7 c
         Non, tout célibataire 6 d
         Ne peut chanter des nœuds si doux : 8 e
         On n'aura rien à faire 6 d
30 Chez de pareils époux. 6 e
         Encor si l'amour avait pris 8 a
         Une dîme en cachette ! 6 b
         Mais le plus heureux des maris, 8 a
         En quittant sa couchette, 6 b
35 Demain se pavanera, 7 c
         Et les mains se frottera 7 c
         Non, tout célibataire 6 d
         Ne peut chanter des nœuds si doux : 8 e
         On n'aura rien à faire 6 d
40 Chez de pareils époux. 6 e
mètre profils métriques : 8, 7, 6
forme globale type : suite périodique
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie