BER_1/BER51
Pierre-Jean de Béranger
Chansons
Tome I
1815
LES PARQUES
AIR : Elle aime à rire, elle aime à boire
         Sages et fous, gueux et monarques, 8
         Apprenez un fait tout nouveau : 8
         Bacchus a vidé son caveau 8
         Pour remplir la coupe des Parques. 8
5 C'est afin de plaire aux amours, 8
         Qui chantaient d'une voix sonore : 8
         Que tout mortel ajoute encore 8
         Des jours heureux à ses beaux jours ! 8
         Du monde éternelle ennemie, 8
10 Atropos, au fatal ciseau, 8
         Buvant à longs traits et sans eau, 8
         Sur la table tombe endormie ; 8
         Mais ses deux sœurs filent toujours, 8
         Souriant à qui les implore. 8
15 Que tout mortel ajoute encore 8
         Des jours heureux à ses beaux jours ! 8
         Lachésis, remplissant sa tasse, 8
         S'écrie : Atropos dort enfin ! 8
         Mais trop sec, hélas ! Et trop fin, 8
20 Je crains que mon fil ne se casse. 8
         Pour le tremper ayons recours 8
         À ce nectar qui me restaure. 8
         Que tout mortel ajoute encore 8
         Des jours heureux à ses beaux jours ! 8
25 Garnissant sa quenouille immense, 8
         Clotho lui dit : oui, travaillons ; 8
         De vin arrosons les sillons 8
         Où de mon lin croît la semence. 8
         Cette rosée aura toujours 8
30 Le pouvoir de la faire éclore. 8
         Que tout mortel ajoute encore 8
         Des jours heureux à ses beaux jours ! 8
         Quand ces Parques, vidant bouteille, 8
         Filent nos jours sans nul souci, 8
35 Nous qui buvons gaîment ici, 8
         Craignons qu'Atropos ne s'éveille. 8
         Qu'elle dorme au gré des amours, 8
         Et répétons à chaque aurore : 8
         Que tout mortel ajoute encore 8
40 Des jours heureux à ses beaux jours ! 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie