BER_1/BER59
Pierre-Jean de Béranger
Chansons
Tome I
1815
LES BILLETS D'ENTERREMENT
CHANSON DE NOCE
AIR : C'est un lanla, landerirette
         Notre alégresse est trop vive ; 7
         Amis, pendant nos ébats, 7
         Sachez qu'un joli convive 7
         Sent approcher son trépas. 7
5 Faut-il qu'à la fleur de l'âge 7
         Il ait ce pressentiment ! 7
         Tous nos billets de mariage 8
         Sont des billets d'enterrement. 8
         Il sait que l'amour le guette 7
10 Pour se venger aujourd'hui 7
         D'une querelle secrète 7
         Qu'il eut vingt fois avec lui : 7
         Rien que d'y penser je gage 7
         Qu'il meurt presque en ce moment. 7
15 Tous nos billets de mariage 8
         Sont des billets d'enterrement. 8
         Bientôt il prendra la fuite, 7
         En tremblant se cachera ; 7
         Mais l'amour, à sa poursuite, 7
20 Dans son réduit l'atteindra. 7
         L'un pousse un trait plein de rage, 7
         L'autre un long gémissement. 7
         Tous nos billets de mariage 8
         Sont des billets d'enterrement. 8
25 Par pitié l'amour hésite ; 7
         Mais enfin, moins généreux, 7
         Du trait que l'obstacle irrite 7
         Il lui porte un coup affreux. 7
         Dans son sang le pauvret nage : 7
30 Adieu donc, défunt charmant ! 7
         Tous nos billets de mariage 8
         Sont des billets d'enterrement. 8
         On versera quelques larmes 7
         Que le plaisir essuîra ; 7
35 Mais, pour l'honneur de ses armes, 7
         Le vainqueur en parlera. 7
         Car, mes amis, dans notre age, 7
         En dépit du sacrement, 7
         Peu de billets de mariage 8
40 Sont des billets d'enterrement. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie