BER_1/BER64
Pierre-Jean de Béranger
Chansons
Tome I
1815
LES MARIONNETTES
AIR : La marmotte a mal au pied
         Les marionnettes, croyez-moi, 8
         Sont les jeux de tout âge : 6
         Depuis l'artisan jusqu'au roi, 8
         De la ville au village ; 6
5 Valets, journalistes, flatteurs, 8
         Dévotes et coquettes, 6
         Ah ! Sans compter nos grands acteurs, 8
         Combien de marionnettes ! 6
         L'homme, fier de marcher debout, 8
10 Vante son équilibre : 6
         Parce qu'il court et va par-tout, 8
         Le pantin se croit libre. 6
         Mais dans combien de mauvais pas 8
         Sa fortune le jette ! 6
15 Ah ! Du destin l'homme ici-bas 8
         N'est que la marionnette. 6
         Ce tendron des plus innocents, 8
         Que le désir dévore, 6
         Au trouble secret de ses sens 8
20 Ne conçoit rien encore. 6
         Veiller la nuit, rêver le jour, 8
         L'étonne et l'inquiète. 6
         Elle a quinze ans : ah ! Pour l'amour 8
         La bonne marionnette ! 6
25 Voyez ce mari parisien 8
         Que maint galant visite ; 6
         Il vous accueille mal ou bien, 8
         Vous cherche ou vous évite. 6
         Est-il confiant ou jaloux, 8
30 À l'air dont il vous traite ? 6
         Non : de sa femme un tel époux 8
         N'est que la marionnette. 6
         Près des femmes que sommes-nous ? 8
         Des pantins qu'on ballotte. 6
35 Messieurs, sautez, faites les fous 8
         Au gré de leur marotte ! 6
         Le plus lourd et le plus subtil 8
         Font la danse complète ; 6
         Et Dieu pourtant n'a mis qu'un fil 8
40 À chaque marionnette. 6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie