BRS_1/BRS21
Henri Barbusse
Les Pleureuses
1895
LE SOIR EN FÊTE
TOI
Comme avec de la charité.
         Dans le crépuscule fané, 8
         Lorsque le soleil t'abandonne, 8
         J'ai ta vérité qui rayonne 8
         Sur ma pâleur d'illuminé. 8
5 Je t'aime, ma vie est sauvée 8
         Sois dure, sois lâche toujours… 8
         Dans le grand vertige des jours 8
         Je règne de t'avoir trouvée ! 8
         En vain tu me chasses de toi, 8
10 Quand vague et las, je t'ai servie, 8
         Tu m'accueilles avec ta vie 8
         Et ta splendeur est devant moi ! 8
         Je t'aime tant, Insatisfaite, 8
         Que le silence est radieux… 8
15 Et qu'à chaque heure, dans tes yeux 8
         Je sens que ton âme est en fête ! 8
         Tu peux, froide, charger mon faix, 8
         Tu peux m'insulter, me maudire ; 8
         Malgré toi je sens ton sourire 8
20 Sur les pauvres pas que je fais. 8
         Malgré toi, ta grâce pardonne 8
         Le dédain que tu m'as jeté. 8
         Comment veux-tu que ta beauté 8
         Sois méchante puisqu'elle est bonne… 8
25 Et toi qui n'as jamais été 8
         Qu'altière aux heures attendries, 8
         Je vis, et c'est toi qui m'en pries, 8
         Je vis, et c'est, ta volonté. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie