BRS_1/BRS32
Henri Barbusse
Les Pleureuses
1895
LA LAMPE
LA ROMANCE
         Sur la pluie un peu de jour… 7
         Le soleil jaune et bleu verse 7
         Un rayon perlé d'averse 7
         Sur les maisons du faubourg. 7
5 Parmi l'atelier avare, 7
         Sombre et courbée, elle coud ; 7
         Et sent doucement sur tout 7
         L'arc-en-ciel qui se prépare. 7
         Quand il luit illimité 7
10 Sur les maisons éblouies 7
         Des longs rayons de la pluie, 7
         Comme un ange elle a chanté. 7
         Chanté l'étendue immense, 7
         L'avenir vague et fleuri. 7
15 Les yeux sur ses mains sourient, 7
         Elle croit à sa romance. 7
         Elle croit à la beauté, 7
         Elle croit à l'harmonie, 7
         Elle se sent infinie, 7
20 Les lèvres dans la clarté. 7
         Et plus tard, grise et fidèle, 7
         Murmurant les airs anciens 7
         Elle revient vers les siens 7
         Avec le soir autour d'elle. 7
25 Au milieu du grand frisson 7
         Indifférent qui la foule, 7
         Elle est seule dans la foule 7
         À cause de sa chanson 7
         Toute sainte d'impossible, 7
30 Elle rentre du labeur 7
         Égarée et l'air rêveur 7
         Dans la musique invisible. 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie