BRS_1/BRS37
Henri Barbusse
Les Pleureuses
1895
LA LAMPE
LA CONSOLATRICE QUI NE SAVAIT PAS
         Vous avez guéri ma souffrance 8
         Sans savoir ce qu'elle pleurait. 8
         L'amitié de votre présence 8
         A tant caressé mon secret ! 8
5 Impassible, et pourtant si tendre, 8
         Vous parfumiez la vérité, 8
         M'offrant tout l'espoir sans m'entendre, 8
         Comme une fleur de charité. 8
         Mon mal, rien n'a pu vous le dire 8
10 Mais vos yeux étaient réchauffants 8
         Et malgré vous votre sourire 8
         Me donnait son baiser d'enfant. 8
         Sur votre seuil plein de corolles, 8
         Le soir je suis resté parfois, 8
15 Abandonné par vos paroles, 8
         Mais secouru par votre voix ! 8
         Oh ! quel destin sacré te pousse, 8
         Petit ange qui m'est venu, 8
         Toi dont la douceur est si douce 8
20 Qu'elle console l'Inconnu ! 8
         Toi qui passas, penchée à peine 8
         Prés du pauvre, prés du pécheur, 8
         Et qui te mêlas à ma peine 8
         En gardant toute ta blancheur. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie