CHE_1/CHE28
André de Chénier
ŒUVRES POÉTIQUES
tome I
1790
IDYLLES
II
Mnazile et Chloé
CHLOÉ.
         Fleurs, bocage sonore, et mobiles roseaux 6+6
         Où murmure Zéphyre au murmure des eaux, 6+6
         Parlez ! le beau Mnazile est-il sous vos ombrages ? 6+6
         Il visite souvent vos paisibles rivages. 6+6
5 Souvent j'écoute, et l'air qui gémit dans vos bois 6+6
         A mon oreille au loin vient apporter sa voix. 6+6
MNAZILE.
         Onde, mère des fleurs, naïade transparente 6+6
         Qui pressez mollement cette enceinte odorante, 6+6
         Amenez-y Chloé, l'amour de mes regards ! 6+6
10 Vos bords m'offrent souvent ses vestiges épars. 6+6
         Souvent ma bouche vient, sous vos sombres allées, 6+6
         Baiser l'herbe et les fleurs que ses pas ont foues. 6+6
CHLOÉ.
         Oh ! s'il pouvait savoir quel amoureux ennui 6+6
         Me rend cher ce bocage où je rêve de lui ! 6+6
15 Peut-être je devrais d'un souris favorable 6+6
         L'inviter, l'engager à me trouver aimable. 6+6
MNAZILE.
         Si, pour m'encourager, quelque dieu bienfaiteur 6+6
         Lui disait que son nom fait palpiter mon cœur ! 6+6
         J'aurais dû l'inviter, d'une voix douce et tendre, 6+6
20 A se laisser aimer, à m'aimer, à m'entendre. 6+6
CHLOÉ.
         Ah ! je l'ai vu ; c'est lui. Dieu ! je vais lui parler ! 6+6
         O ma bouche ! ô mes yeux ! gardez de vous troubler. 6+6
MNAZILE.
         Le feuillage a frémi. Quelque robe légère 6+6
         C'est elle ! ô mes regards ! ayez soin de vous taire. 6+6
CHLOÉ.
25 Quoi ! Mnazile est ici ! Seule, errante, mes pas 6+6
         Cherchaient ici le frais et ne t'y croyaient pas. 6+6
MNAZILE.
         Seul, au bord de ces flots que le tilleul couronne, 6+6
         J'avais fui le soleil et n'attendais personne. 6+6
mètre profil métrique : 6+6
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie