CHE_1/CHE43
André de Chénier
ŒUVRES POÉTIQUES
tome I
1790
ÉGLOGUES
IX
         .............................. joue et folâtre et tire
         Les longs crins hérissés sur les pieds du satyre. 12
         Le satyre joyeux, au regard enflammé, 12
         Crie, en des bonds légers les lance, les entraîne, 12
5 Et de son pied fendu fait retentir l'arène. 12
         .............................................................................
         .............................................................................
         De nuit, la nymphe errante à travers le bois sombre 12
         Aperçoit le satyre ; et, le fuyant dans l'ombre, 12
10 De loin, d'un cri perfide elle va l'appelant. 12
         Le pied de chèvre accourt, sur sa trace volant, 12
         Et dans une eau stagnante, à ses pas opposée, 12
         Tombe, et sa plainte amère excite leur risée. 12
         .............................................................................
15 .............................................................................
         L'impur et fier époux que la chèvre désire 12
         Baisse le front, se dresse et cherche le satyre. 12
         Le satyre, averti de cette inimitié, 12
         Affermit sur le sol la corne de son pié ; 12
20 Et leurs obliques fronts, lancés tous deux ensemble, 12
         Se choquent ; l'air frémit, le bois s'agite et tremble. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie