COP_3/COP76
François Coppée
LE CAHIER ROUGE
1874
La Première
         Ce n'est pas qu'elle fût bien belle ; 8
         Mais nous avions tous deux vingt ans, 8
         Et ce jour-là — je me rappelle — 8
         Était un matin de printemps. 8
5 Ce n'est pas qu'elle eût l'air bien grave ; 8
         Mais je jure ici que jamais 8
         Je n'ai rien osé de plus brave 8
         Que de lui dire que j'aimais. 8
         Ce n'est pas qu'elle eût le cœur tendre ; 8
10 Mais c'était si délicieux 8
         De lui parler et de l'entendre 8
         Que les pleurs me venaient aux yeux. 8
         Ce n'est pas qu'elle eût l'âme dure ; 8
         Mais pourtant elle m'a quitté, 8
15 Et, depuis, ma tristesse dure, 8
         Et c'est pour une éternité. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie