DER_1/DER125
Tristan Derème
LA VERDURE DORÉE
1922
CXXV
A Lucien Dubech.
         L'acacia blanc sur la berge 8
         Remue au vent du soir ; 6
         Les rouliers boivent du vin noir 8
         Sous la glycine bleue et fraîche de l'auberge. 12
5 Mes beaux rêves s'en sont allés, 8
         Rouliers, dans vos charrettes ; 6
         Mon cœur plein de larmes secrètes 8
         Songe à des rosiers verts que la foudre a brûlés. 12
         Pourquoi faut-il qu'à vos voix dures 8
10 Renaissent mes beaux jours 6
         Et ma jeunesse et mes amours 8
         Avec tous les oiseaux et toutes les verdures, 12
         Alors qu'un âpre désespoir 8
         Casse toutes les branches 6
15 Et que la berge et l'eau sont blanches 8
         Acacia, des fleurs que t'arrache le soir ? 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie