DES_1/DES103
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES
1830
ROMANCES
LE REGARD
         Cache-moi ton regard plein d’âme et de tristesse, 12
         Dont la langueur brûlante affaiblit ma raison ; 12
         De l’amour qu’il révèle il m’apprendrait l’ivresse ; 12
         Pour les infortunés son charme est un poison. 12
5 Lèves-tu sur mes yeux ta paupière tremblante, 12
         C’est le ciel qui s’entr’ouvre et sourit au malheur ; 12
         C’est un rayon divin, une étoile brillante. 12
         Qui perce la nuit sombre où gémissait mon cœur. 12
         Oui, la douleur s’envole ; et mon âme ravie 12
10 Suit la douce clarté qui ne peut m’éblouir. 12
         Éviter ton regard, c’est repousser la vie ; 12
         Attache-le sur moi, je ne puis plus le fuir. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie