DES_1/DES11
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES
1830
IDYLLES
LA JEUNE ÉPOUSE
         « Que je suis heureuse avec toi ! 8
         Que mon âme est contente, et que ma vie est pure ! 12
         Ainsi coule un ruisseau sous le ciel qui l’azure ; 12
         Ainsi devrait couler le règne d’un bon roi. 12
5 Je voudrais en voir un, s’il en est. Mais qu’importe ? 12
         Ce n’est pas aux bergers d’en approcher jamais. 12
         Aux champs, du Roi des rois nous sentons les bienfaits ; 12
         Les autres n’y vont pas, le torrent les emporte ; 12
         Il m’effraie. Ah ! laissons le cours de nos beaux ans 12
10 Se perdre sans éclat dans une paix profonde. 12
         Tu crains le bruit, je crains le monde, 8
         Et l’écho me déplaît, s’il n’a pas tes accents. 12
         Mais que j’aime à l’entendre au loin dans la prairie, 12
         Dès qu’il vient m’annoncer le déclin d’un beau jour, 12
15 Qu’il m’apporte ces mots avec ta voix chérie : 12
         Voici la nuit, voici l’Amour ! 8
         Au-devant de tes pas je me jette dans l’ombre ; 12
         Je demeure attachée à tes bras caressants, 12
         Et, dans nos transports ravissants, 8
20 Je ne sais s’il fait jour, s’il est tard, s’il fait sombre : 12
         Il fait beau. Tout est calme, et je vois dans ton cœur ; 12
         Je sens que ton regard est plongé dans mon âme ; 12
         Mes soupirs l’ont mêlée à ton souffle de flamme, 12
         Et nous avons tous deux exprimé le bonheur. 12
25 Le bonheur !… Quand le ciel nous en donna le gage, 12
         Le ciel en avait fait ton portrait gracieux ; 12
         Mais, comme un jeune oiseau s’envole avant l’orage, 12
         L’ange, avant de souffrir, s’envola dans les cieux ! » 12
         Voilà comment parlait une bergère, 10
30 Heureuse épouse et malheureuse mère. 10
         « Son plus doux rêve est, dit-elle, un miroir, 10
         Où chaque nuit un ange vient se voir. 10
         Du jeune époux l’espérance craintive 10
         Confie à Dieu sa prière naïve, 10
35 Et le baiser du soir, qui charme les douleurs, 12
         Unit leur âme et s’éteint dans les pleurs. » 10
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie