DES_1/DES114
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES
1830
ROMANCES
LA SÉPARATION
         Il le faut, je renonce à toi ; 8
         On le veut, je brise ta chne. 8
         Je te rends tes serments, ta foi : 8
         Sois heureux, quitte-moi sans peine. 8
5 Séparons-nous… attends, hélas ! 8
         Mon cœur encor ne se rend pas ! 8
         Toi qui fus mes seules amours, 8
         Le charme unique de ma vie, 8
         Une autre fera tes beaux jours, 8
10 Et je le verrai sans envie. 8
         Séparons-nous… attends, hélas ! 8
         Mon cœur encor ne se rend pas. 8
         Reprends-le ce portrait charmant 8
         l’amour a caché ses armes ; 8
15 On n’y verra plus ton serment, 8
         Il est effacé par mes larmes ! 8
         Séparons-nous… attends, hélas ! 8
         Mon cœur encor ne se rend pas. 8
mètre profil métrique : 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie