DES_1/DES124
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES
1830
ROMANCES
À M. DE BÉRANGER
         Bon captif, la fée Urgande 7
         A-t-elle oublié vos chants ? 7
         N’est-elle pas assez grande 7
         Pour désarmer les méchants ? 7
5 Vers vous, quoique aussi petite, 7
         Un peu tendre, un peu proscrite, 7
         Et frêle comme un roseau, 7
         Je volerais vite, vite, 7
         Si j’étais petit oiseau ! 7
10 Où se cache l’espérance, 7
         Que vous attiriez des cieux ? 7
         Longtemps elle a sur la France 7
         Semé vos vers gracieux. 7
         Pour la ramener au gîte 7
15 Où le puissant, qu’elle irrite, 7
         Vous cache sous un réseau, 7
         Je volerais vite, vite, 7
         Si j ’étais petit oiseau ! 7
         Que dit la belle maîtresse 7
20 Qu’on aime à vous voir aimer ? 7
         Pour l’objet de sa tendresse, 7
         Oh ! qu’elle doit s’alarmer ! 7
         Comme, au réduit qu’elle habite, 7
         Votre image qui l’agite 7
25 Tourne autour de son fuseau, 7
         Je volerais vite, vite, 7
         Si j’étais petit oiseau ! 7
mètre profil métrique : 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie