DES_1/DES129
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES
1830
POÉSIES DIVERSES
LES DEUX AMITIÉS
À MON AMIE ALBERTINE GANTIER
         Il est deux Amitiés comme il est deux Amours. 12
         L’une ressemble à l’imprudence ; 8
         Faite pour l’âge heureux dont elle a l’ignorance, 12
         C’est une enfant qui rit toujours. 8
5 Bruyante, naïve, légère, 8
         Elle éclate en transports joyeux. 8
         Aux préjugés du monde indocile, étrangère, 12
         Elle confond les rangs et folâtre avec eux. 12
         L’instinct du cœur est sa science, 8
10 Et son guide est la confiance. 8
         L’enfance ne sait point haïr ; 8
         Elle ignore qu’on peut trahir. 8
         Si l’ennui dans ses yeux (on l’éprouve à tout âge) 12
         Fait rouler quelques pleurs, 6
15 L’Amitié les arrête, et couvre ce nuage 12
         D’un nuage de fleurs. 6
         On la voit s’élancer près de l’enfant qu’elle aime, 12
         Caresser la douleur sans la comprendre encor, 12
         Lui jeter des bouquets moins riants qu’elle-même, 12
20 L’obliger à la fuite et reprendre l’essor. 12
         C’est elle, ô ma première amie ! 8
         Dont la chaîne s’étend pour nous unir toujours. 12
         Elle embellit par toi l’aurore de ma vie ; 12
         Elle en doit embellir encor les derniers jours. 12
25 Oh ! que son empire est aimable ! 8
         Qu’il répand un charme ineffable 8
         Sur la jeunesse et l’avenir, 8
         Ce doux reflet du souvenir ! 8
         Ce rêve pur de notre enfance 8
30 En a prolongé l’innocence ; 8
         L’Amour, le temps, l’absence, le malheur, 10
         Semblent le respecter dans le fond de mon cœur. 12
         Il traverse avec nous la saison des orages, 12
         Comme un rayon du ciel qui nous guide et nous luit ; 12
35 C’est, ma chère, un jour sans nuages 8
         Qui prépare une douce nuit. 8
         L’autre Amitié, plus grave, plus austère, 10
         Se donne avec lenteur, choisit avec mystère ; 12
         Elle observe en silence et craint de s’avancer ; 12
40 Elle écarte les fleurs, de peur de s’y blesser. 12
         Choisissant la raison pour conseil et pour guide, 12
         Elle voit par ses yeux et marche sur ses pas : 12
         Son abord est craintif, son regard est timide ; 12
         Elle attend, et ne prévient pas. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie