DES_1/DES138
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES
1830
POÉSIES DIVERSES
CONTE
IMITÉ DE L’ARABE
          C’était jadis. Pour un peu d’or, 8
          Un fou quittases amours, sa patrie. 4+6
         (De nos jours cette soifne part point tarie ; 6+6
          J’en connais qu’elle brûle encor.) 8
5 Courageux, il s’embarque ;et, surpris par l’orage, 6+6
         Demi-mort de frayeur,il échappe au naufrage. 6+6
         La fatigue d’abordlui donna le sommeil ; 6+6
         Puis enfin l’appétitprovoqua son réveil. 6+6
         Au rivage, jamaisn’aborda l’Espérance, 6+6
10 Il cherche, mais en vain,quelque fruit savoureux ; 6+6
         Du sable, un rocher nu,s’offrent seuls à ses yeux ; 6+6
         Sur la vague en fureuril voit fuir l’existence. 6+6
         L’âme en deuil, le cœur froid,le corps appesanti, 6+6
         L’œil fixé sur les flotsqui mugissent encore, 6+6
15 Sentant crtre et crierla faim qui le dévore, 6+6
         Dans un morne silenceil reste anéanti. 6+6
         La mer, qui par degrésse calme et se retire, 6+6
         Laisse au pied du rocherles débris du vaisseau ; 6+6
         L’infortuné vers luilentement les attire, 6+6
20 S’y couche, se résigne,et s’apprête un tombeau. 6+6
         Tout à coup il tressaille,il se lève, il s’élance ; 6+6
         Il croit voir un prodige,il se jette à genoux. 6+6
         D’un secours imprévubénir la Providence 6+6
         Est de tous les besoinsle plus grand, le plus doux ! 6+6
25  Puis, en tremblant, ses mains avides 8
         Touchent un lin mouillé,rempli de grains humides ; 6+6
         Il presse, il interrogeet la forme et le poids, 6+6
         Y sent rouler des fruits,… des noisettes,… des noix… 6+6
         « Des noix ! dit-il, des noix !quel trésor plein de charmes ! » 6+6
30 Il déchire la toile.Ô surprise ! ô tourments ! 6+6
          « Hélas ! dit-il,en versant quelques larmes, 4+6
          Ce ne sont que des diamants ! » 8
mètre profils métriques : 6+6, 4+6, 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie