DES_1/DES142
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES
1830
POÉSIES DIVERSES
LE BILLET D’UNE AMIE
         Oh ! qu’il ne fût, m’écrivait une amie, 10
         Entre nous deux qu’un fleuve à traverser ! 10
         J’irais sans peur cette nuit t’embrasser, 10
         Et doucement te surprendre endormie ; 10
5 Je braverais le terrible élément ; 10
         Et quelque flot, ému de mon courage, 10
         Me pousserait jusques à ton rivage, 10
         Où l’amitié serait mon seul aimant. 10
         De l’eau qui fuit dans cette nuit obscure 10
10 J’affronterais le roulement grondeur ; 10
         Car de cette eau, froide, limpide et pure, 10
         L’embrassement rafraîchirait mon cœur. 10
         Ce cœur blessé, qui ne bat plus qu’à peine, 10
         Respirerait pour s’élancer vers toi. 10
15 Il est si doux de soulever sa chaîne, 10
         Et de se dire : on la porte avec moi ! 10
         Des flots amers et du bruit de la vie 10
         J’irais sauver ou distraire mon sort, 10
         Et, je le sens, tenter un vain effort, 10
20 Pour retourner à mes fers asservie. 10
         J’irais pleurer à ta porte, où ma voix 10
         T’attirerait courageuse et timide ; 10
         En saisissant ma main encore humide, 10
         Tu me plaindrais : je t’ai plainte une fois ! 10
25 Quand tu partis, oui, j’ai plaint ton courage : 10
         J’avais tout lu dans tes yeux qui parlaient ; 10
         De ta pudeur j’imitais le langage, 10
         J’étais muette, et mes larmes coulaient. 10
         Tes vœux brisés, ta blessure profonde, 10
30 Tous tes ennuis répandus sur mes jours, 10
         Ces maux affreux qui font haïr le monde, 10
         En les fuyant, s’en souvient-on toujours ? 10
         Me rendrais-tu ma paix évanouie ? 10
         Si, dans ton sein, gémissante aujourd’hui, 10
35 Je m’écriais : « Ma chère, il m’a trahie ! » 10
         Répondrais-tu : « Pleure, et pardonne-lui ? » 10
         Comme elle aimait ! quelle âme tendre et pure 10
         M’a révélé ce douloureux transport ! 10
         Ah ! si l’Amour lui fut vraiment parjure, 10
40 Je hais l’Amour… Eh quoi ! l’aimais-je encor ? 10
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie