DES_1/DES156
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES
1830
POÉSIES INÉDITES MÉLANGES
LE MESSAGE
         Le voilà cet écrit qu’ont demandé mes larmes ; 12
         Dont l’absence à mes jours a volé tant de charmes, 12
         Dont l’attente partout attirait mes regards, 12
         Dont j’écoutai deux ans la promesse charmante, 12
5 Que je voyais flottant dans de tristes hasards, 12
         Enlevé par le sort aux soupirs d’une amante ! 12
         Le voilà sur mon cœur, et mon cœur n’entend rien ; 12
         Mes yeux l’ont parcouru sans y revoir la vie ; 12
         L’âme qui l’a tracé n’en fait plus un lien ; 12
10 L’âme qui le reçoit en regrette l’envie ! 12
         J’ai rêvé… j’en ai dû de plus doux au sommeil ! 12
         Hélas ! Je fus toujours crédule à l’espérance, 12
         Il ne vient pas payer les tourments du réveil ; 12
         Je fus aussi toujours sans force à la souffrance ! 12
15 Et je ne reçois pas ce que j’avais perdu ; 12
         Et le bonheur lui-même… ô secrète misère ! 12
         Étonnement d’un cœur avec lui trop sincère ! 12
         Pour qu’il soit le bonheur, je l’ai trop attendu. 12
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie