DES_1/DES197
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES
1830
POÉSIES INÉDITES ROMANCES
LE BON ERMITE
         Ermite, votre chapelle 7
         S’ouvre-t-elle au malheureux ! 7
         Hélas ! elle me rappelle 7
         Un temps cher et douloureux ! 7
5 C’est moi… de votre colère 7
         Les éclats sont superflus ; 7
         Un autre que vous m’éclaire : 7
         Mon père, il ne m’aime plus ! 7
         Cette jeune infortunée 7
10 Que vous maudites un jour, 7
         Qui devant vous prosternée, 7
         Osa défendre l’amour, 7
         C’est moi, faible pénitente 7
         Dans tous mes vœux confondus. 7
15 Que votre âme soit contente : 7
         Mon père, il ne m’aime plus ! 7
         Ne dites plus, ô mon père, 7
         Que le ciel va me punir ; 7
         L’amour, comme vous sévère, 7
20 A daigné le prévenir. 7
         Ce guide ingrat que j’adore 7
         Fuit mes pas qu’il a perdus. 7
         Qui peut me punir encore ? 7
         Mon père, il ne m’aime plus ! 7
25 Le monde n’a point d’asile 7
         Qui soit doux au repentir. 7
         Hé bien ! rendez-moi facile 7
         Un chemin pour en sortir. 7
         Me faudra-t-il, dans l’orage, 7
30 Traîner mes jours abattus ? 7
         Je n’en ai pas le courage : 7
         Mon père, il ne m’aime plus ! 7
         De cette croix où je pleure 7
         N’exilez pas mes aveux ; 7
35 Et vous saurez tout à l’heure, 7
         Ermite, ce que je veux. 7
         Quelques pleurs, un peu de cendre, 7
         Sur ma tombe répandus… 7
         Ah ! qu’il m’est doux d’y descendre : 7
40 Mon père, il ne m’aime plus ! » 7
         À peine une faible aurore 7
         Passait sur les jeunes fleurs, 7
         Que le bon ermite encore 7
         Versait la cendre et les pleurs. 7
45 Longtemps cet objet trop tendre, 7
         Troubla ses songes confus ; 7
         Et, triste, il croyait entendre ; 7
         « Mon père, il ne m’aime plus ! » 7
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie