DES_2/DES222
Marceline Desbordes-Valmore
LES PLEURS
1830
LES AILES D’ANGES
         Vous aussi, vous m’avez trompée, 8
         Avec vos traits d’ange et vos pleurs ; 8
         Sous le charme de vos douleurs, 8
         Mon âme reste enveloppée. 8
5 De vos jours longtemps accablés, 8
         J’écartai les ombres cruelles ; 8
         Mais l’air pur fait frémir vos ailes, 8
         Bel ange ! et vous vous envolez. 8
         Quand vos ailes alors tremblantes 8
10 Viennent se reposer sur moi, 8
         Quand, à travers un peu d’effroi, 8
         J’accueillis vos peines brûlantes, 8
         Entre vous et les cieux troublés 8
         J’étendis mes deux mains fidèles ! 8
15 Sur mon cœur j’ai séché vos ailes, 8
         Bel ange ! et vous vous envolez. 8
         Saviez-vous qu’une voix plaintive 8
         Pût toucher un cœur à la mort ? 8
         Étiez-vous triste du remord 8
20 D’y rendre ma vie attentive ? 8
         Où fuir, hélas ! quand vous parlez 8
         De pleurs, d’amitiés éternelles ? 8
         J’écoutais, j’oubliais vos ailes, 8
         Bel ange ! et vous vous envolez. 8
25 Charmez votre exil sur la terre, 8
         Sous d’autres cieux, par d’autres fleurs ; 8
         Allez ! Dieu comptera vos pleurs 8
         Au fond d’une âme solitaire. 8
         Peut-être un jour vous reviendrez 8
30 Y cacher des douleurs nouvelles : 8
         Mais vous aurez toujours des ailes ; 8
         Toujours vous vous envolerez. 8
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie