DES_4/DES376
Marceline Desbordes-Valmore
POÉSIES INÉDITES
1860
AMOUR
CIGALE
         De l’ardente cigale 6
         J’eus le destin, 4
         Sa récolte frugale 6
         Fut mon festin. 4
5 Mouillant mon seigle à peine 6
         D’un peu de lait. 4
         J’ai glané graine à graine 6
         Mon chapelet. 4
         J’ai chanté comme j’aime 6
10 Rire et douleurs ; 4
         L’oiseau des bois lui-même 6
         Chante des pleurs ; 4
         Et la sonore flamme, 6
         Symbole errant, 4
15 Prouve bien que toute âme 6
         Brûle en pleurant. 4
         Puisque amour vit de charmes 6
         Et de souci, 4
         J’ai donc vécu de larmes, 6
20 De joie aussi, 4
         À présent, que m’importe ! 6
         Faite à souffrir, 4
         Devant, pour être morte, 6
         Si peu mourir. 4
25 La chanteuse penchée 6
         Cherchait encor 4
         De la moisson fauchée 6
         Quelque épi d’or. 4
         Quand l’autre moissonneuse, 6
30 Forte en tous lieux. 4
         Emporta la glaneuse 6
         Chanter aux cieux. 4
logo de l'université   logo de l'université  
CRISCO - Université de Caen Normandie